Réalités phonologiques

Les études de science musico-plurilinguistique représentent la méthode d’apprentissage qui utilise l’intelligence du son musical et de la parole pour augmenter les capacités de la mémoire et la plasticité de la pensée pour l’acquisition de connaissances. Elles suggèrent les voies qui permettent de tracer la ligne entre la science et l’esprit humain dans un domaine dans lequel les études scientifiques et humaines sont très liées et difficilement séparables. Leur interaction donne naissance à plein de nouvelles idées et découvertes qui pourraient entre autre contribuer à raccourcir la durée d’apprentissage de ces langues parentales issues du latin.

relites_phonologiques

« Le son psycho – affectif musical est le moteur dynamique des techniques d’apprentissage «musico-plurilinguistique», l’agent qui enrichit et facilite les tâches du langage humain » RHH

Grace au discernement du son linguistique associé au son musical, ainsi qu’au sens phonétique, les langues peuvent être captées plus facilement par les composants de la psycholinguistique. La mémoire individuelle est quotidiennement stimulée par divers exercices phonétiques, le chant et la musique, le sens rythmique et mélodique, le sens tonal personnel avec l’acquis de l’écriture et de la phonétique.

Familiariser l’oreille aux réalités phonologiques et accentuelles de la langue nouvelle, crée les bases de l’apprentissage linguistique et aide à l’acquisition des premières connaissances d’une langue. Il est nécessaire de développer le comportement indispensable pour l’apprentissage des langues vivantes : la curiosité, l’écoute, la mémorisation et la confiance en soi dans l’utilisation d’une langue partenaire. Le développement des capacités de mémorisation sont en effet indispensable à toute compétence de réception. L’écoute de la sensibilisation aux sons musicaux est une qualité pour transmettre l’héritage culturel et rendre attentif aux œuvres inscrites dans le patrimoine artistique de notre civilisation.

La pensée humaine est exprimée par des «règles de base» qui constituent une grammaire «noyau» commune à toutes les langues d’une part, commune à tous les systèmes musicaux d’autre part. Comparaison de la musique avec du langage nous fournissent de forts moyens pour étudier les mécanismes que notre cerveau utilise pour donner un sens au son.

La phonétique détermine notre identité. La diction ou prononciation linguistique est le véhicule de la pensée ou de l’état d’âme car l’évolution culturelle se fait par le lien social.
La musique est un art et une science à la fois, la première de toutes les communications. Le sens du son est incontestable.